vendredi 16 mars 2018

Darjeeling La Mandala - Thé noir du Népal, Muscatel 2016 - Tea and Ty

Hello World !


Je crois vous avoir déjà raconté dans mon précédent article mon périple pour aller à la boutique Tea & Ty de Paris.
Tout comme mon amour pour les Darjeeling, Assam et autres thés provenant de ces beau pays qu'est l'Inde et le Népal, je crois que c'est sans doute les pays d'Asie qu'il me tarde de pouvoir un jour visiter.

Aujourd'hui je viens donc vous présenter le thé du Jardin La Mandala.

Description :

Cultivé dans la région d'Ilam au Népal, par de petits producteurs et travaillé à la fabrique de thé « Mandala Factory ». Ce thé tire son nom d'un procédé de culture que l'on appelle Muscatel, une méthode peu commune et plutôt coûteuse, car elle consiste à laisser les plants de feuilles de thé se faire attaquer par les Jassid, que l'on connaît aussi sous le nom de Jacobias, petits insectes qui, en grignotant les feuilles, en modifient les propriétés ; certains plants ne survivent pas à ces attaques et sont donc perdus.

Les feuilles de ce thé sont de fines torsades brunes, accompagnées de bourgeons argentés et duveteux.
Sa robe, quant à elle, est cuivrée et limpide, ce qui nous offre une tasse resplendissante et gourmande.
En ce qui concerne son parfum, on peut noter que ses effluves sont à la fois boisés, fruités, et légèrement grillés (ce qui nous rappelle d'ailleurs l'amande).

En bouche, ce thé est doux et boisé, mais après quelques secondes de légères notes acidulées apparaissent. Nous sommes également vite rattrapés par ses arômes fruités de raisin, de muscat, et de fruits cuits, ainsi que par ses arômes de miel et de vanille.


Mon Avis Personnel : 

Les notes musquée et boisée nous pénètre dès la première infusion mais sont tout de même très limité malgré une infusion à 90° pendant 3min. On a trop le gout de l'eau. Mais les prémices de cette dégustations sont ouvertes ! 
La seconde infusion est à la fois une merveille et complètement déconcertante : on a une tasse cuivrée avec une odeur de bois musquée, mais on se retrouve avec une liqueur fruité et grillé. J'ai l'impression de boire une tasse de compote pomme raisin miel fumé au bois...  Je tombe en amour au fur et à mesure sans m'en rendre compte.
La troisième infusion (et dernière) est en revanche complètement dans le musc et dans le coté un peu épicé mais la longueur reste fruité et fraiche avec des rondeurs miélées et grillée. 

vendredi 9 mars 2018

Bua Cha Dam - Thé Noir du Laos (2017) - Tea & Ty

Bonjour,


Cela fait très longtemps que je n'ai pas écrit...
Non pas que je n'ai absolument rien à dire ou à présenter.
Juste ni le temps, ni l'envie, et encore moins l'inspiration.


Mais entre mon retour de Berlin, mon déménagement de Toulouse pour d'autres contrées plus vertes, la fin de mes études qui arrive à grands pas... Enfin tout pleins de choses qui font que les journées à rallonges feraient bien d'exister... (ou sinon faut que j'arrête de dormir, je vais peut être réfléchir à la question...).

Et comme dit l'une de mes inspirations Lifestyle Odile SacocheDone is better than perfect.  Comme moi elle a eu un questionnement assez profond sur l'interet de son blog avec l'avènement d'Instagram ou d'autres réseaux sociaux qui permettent tout autant de vous partager nos impressions et nos envies...

Alors je vais vous parler de ce qui m'a donnée envie de réécrire... et c'est un thé !

L'été dernier avec Chéri chouchou, par 35° nous avons traverser le Parc des Buttes Chaumont à grande vitesse à 18H55 pour arriver avant la fermeture de la boutique Tea & Ty.
Nous avons été accueilli par Laurent avec une grande tasse de thé glacée (après 8h de route depuis Toulouse, il était nécessaire que votre servante se sustente, Mr C. ayant refusé que je boive sur la route pour limiter le nombre de pause pipi...).

J'ai alors fait la découverte des thés primeurs de la Maison de thé Tea & Ty que je connaissais depuis un moment (je vous en ai déjà présenté ici) mais dont je n'avais pu obtenir que des échantillons de mes diverses comparses bretonnes ou régionales. Et je suis repartie avec plusieurs références, dont une provenant d'un petit jardin du Laos.

Le Bua Cha dam est un Thé noir laotien, récolté sur des théiers semi-sauvages du plateau volcanique des Boloven à 1200m d'altitude et torréfié au wok. (source).
Devant le peu d'informations du site Tea &Ty, je suis aller consulter mon ami Google. 

et j'ai trouvé quelques informations chez L'autre thé
Ce thé cultivé selon le principe de l'agriculture biologique est de la lignée Assam et provient du plateau volcanique des Boloven an Laos. Il est issu de théiers semi-sauvages et récolté par Mme Bua li Lam plantés au début du XXème siècle par les français. Il est ensuite séché sur un immense wok chauffé au feu de bois, puis la feuiile est cassée pour libérer l'arôme, puis séché à nouveau sur le wok. Ce thé rare du Laos offre une tasse aromatique aux senteurs de cacao. Il est unique avec son parfum de cuir et ses longues feuilles travaillées à la main.

Je l'infuse en Gaiwan 4 fois, 10 cl 90° 3-4 min.

Mon Avis personnel sur ce thé :
Comme décrit par L'autre thé, on retrouve bien fortement les notes de cuir puissantes et tanniques de ce thé, les notes de cacao sont quant à elle bien perceptible au nez sur feuilles sèches un poil moins sur les feuilles humides.
En bouche, c'est pendant les premières infusions les notes de cuir puissantes comme un taureau enragé qui vient vous réveiller, puis laissant percevoir les notes légèrement boisées du thé en longueur, enfin durant les dernières infusions le cuir laisse place à plus de douceur moins violente comme l'épuisement après un rude combat, associé au notes de cacao qui ne sont ni acre ni amère, justement dosée; avec une longueur en bouche qui reste de longues minutes encore présentes.

Après 4 infusions , le thé s'épuise, rien d'anormal, mais il laisse des notes fumés et grillées qui me fait regretter mes thés fumés de Chine... Si je devais le classer il rentrerai sans aucun doute dans mes top thé noir entre les Qimen et les Pu Erh pour leur puissance. 

mercredi 18 octobre 2017

Visiter Berlin : Le Reichtag

Bonjour Bonjour, 

Batiment Emblématique de Berlin, le Reichtag est sans doute le lieu a visiter à Berlin quand on y viens pour un week-end. 


Pour ceux qui ne connaitrait pas, Le Reichtag est l'équivalent de notre Assemblé Nationale c'est le lieu de décision et de vote des lois et des décrets en Allemagne. Il regroupe en moyenne 4 à 6 groupes parlementaires majoritaire élus des 12 Lands Allemands (équivalents de nos régions mais qui ont un gouvernance et un pouvoir propre). 

   

Ne pouvant pas entrer à l'intérieur du Parlement allemand car en période d'élections quand j'ai pu y aller, je me suis résolue à visiter la coupole qui se trouve sur le toit du batiments et qui permet d'avoir une visite panoramique de la ville, le Reichtag culminant à 200m de haut on peut avoir une vue panoramique à presque 5 km à la ronde s'il fait beau (Berlin étant relativement plat on voit très loin).

  

Quand on entre dans la coupole on est surpris parce cette armature centrale en miroir, qui nous contemple de toute la hauteur de la coupole. Elle permet de récupérer la lumière du soleil ou extérieure pour la renvoyer directement dans la salle pléinière. Un grand paravent de métal existe également pour limiter l'éblouissement du à la forte réverbération et permet une lumière importante dans la salle plénière sans avoir pour autant nécessité d'un éclairage complémentaire. 


 Le Reichtag a subi en 1933 un immense incendie qui a détruit une bonne partie du Batiment, qui a conduit à l'assasinat de 96 politiciens accusé par le parti nazi, nouvellement élu, de complot communiste. La coupole ayant été construite lors de la rénovation du Reichtag dans les années 1980, le Reichtag n'a officiellement retrouvé ses attributs de centre stratégique de l'état qu'en 1999. 
Alors je m'excuse pour la suite des photos qui ont été prises de l'intérieur de la coupole, et donc à travers le verre qui grise légèrement les photos. 

   
Vue de la terrasse, avec en arrière plan Potsdamer Platz (Musée Sony, Legoland et la Philharmonie).

  
La Bibliothèque et une partie des bureaux parlementaires.

  
Le Bundeskanzeleramt ou la Chancellerie ou plus vulgairement, le Bureau de Mme Merkel 

  

Tiergarten, le plus grand parc de Berlin s'étendant sur plus de 2 hectares comprenant le Zoo et la Maison des Cultures du Monde (lien wiki)


  
Toujours le Tiergarten avec au premier plan Le Mémorial Soviétique et la Tour de la Victoire (Siegessäule) qui commémore les campagnes de l'Empire Prussien.

  
La porte de Brandebourg, L'Académie des Art et Le Denkmal et La Fernsehturm caché par un batiment de la Friedrichstrasse

  
L'Hopital de la Charité, initialement un batiment à l'intention des lépreux devenue l'Hopital universitaire de Berlin. Ici on peut voir le batiment principal. 
Au premier plan, le Centre de conférence de Presse nationale et International (en gros c'est de là que se font tous les directs des grandes chaines nationales par les journalistes politique, ou envoyé spéciaux à Berlin). Au second plan les batiments de l'université de la Humbolt.


  
Le sommet et toit de la coupole, ici ouvert car il faisait beau temps ! 

En ressortant et en passant à travers le parc pour revenir vers la Porte de Brandebourg.

  


La visite du Reichtag que ce soit de la coupole seulement ou de la salle plénière est possible tous les jours sur rendez vous, il faut donc réserver à l'avance (entre quelques jours et 3 semaines selon les périodes d'affluences). A l'entrée, il vous sera demandé de laisser vos bagages encombrants et de prouver de votre identité et nationalité, ainsi que de présenter le mail confirmant votre réservation et l'heure de votre visite (vous pouvez arriver un peu en avance cela ne dérange pas, évitez les retards en revanche).
AUCUNE FORME D'ALIMENTATION N'EST AUTORISE DANS LE BATIMENT, NI OBJETS CONTONDANTS (normal quoi!).

Beaucoup de préparation en effet, mais tout cela est gratuit car considéré comme bâtiment national et ouvert au public, les premières visites se font au alentour de 9h et les dernières vers 23h. Il est donc possible de faire un petit circuit Berlin By Night à moindre frais.
Un audio-guide en plusieurs langues dont le français vous sera proposé pour visiter de manière didactique la coupole au rythme de votre montée puis de votre descente.

C'est un bâtiment indispensable a mettre dans sa liste de visite de Berlin 
surtout si vous venez pour la première fois ! 

lundi 16 octobre 2017

Visiter Berlin : Checkpoint Charlie, Topographie des Terrors

Bonjour, Bonjour,

Aujourd'hui je m'en viens vous faire découvrir deux petits coins de Berlin qui sont dans le même secteurs et qui j'espère vous plairont.

Le premier est un coin "purement" Touristique, puisqu'il s'agit du dernier Checkpoint encore debout de l'ancienne frontière Berlinoise (Ouest/Est) et qui est également l'un des symboles de la Guerre Froide.
Il s'agit de  Checkpoint Charlie. C'est le point de passage entre Berlin Est et Berlin Ouest, et entre le territoire Américain et le Territoire Soviétique. L'un des seuls lieux ou les deux nations étaient en confrontation directe.
C'est aujourd'hui un petit post frontalier tenu par de agents de tourisme déguisé en soldats de l'armée Américaine et Soviétique, vous pouvez par ailleurs faire tamponner votre passeport d'un tampon conservé de la DDR (Berlin Est).
  


C'est un poste hautement symbolique puisque le premier à avoir ouvert ses portes pour faire passer les gens de Berlin Est à l'Ouest après la chute du mur, mais également le dernier à avoir fermé de manière administrative entre les deux "nations" juste après la réunification de l'Allemagne (Octobre 90, fermeture en Janvier 91).

Si vous êtes pressés dans vos visites, c'est un point de la carte que vous pouvez aisément éliminer de votre liste de chose à faire, car hormis un tampon et une photo, il n'y a franchement rien de spécial à voir ici.


Le second petit point de la carte que je voudrais vous montrer se situe à 800 m de là en prenant le chemin allant vers Anhalter Bahnhof ou vers le quartier de Kreuzberg.

Il s'agit du Musée Topographie des Terrors. C'est un musée construit sur un lieu lui aussi symbolique puisqu'il s'agit de l'emplacement de l'ancien poste de décision des SS. Détruit juste après la seconde guerre mondiale par les Soviétiques, il est resté pendant longtemps dans le no man's land du mur de Berlin Est, et donc n'a pas été reconstruit durant les années de séparations (un bout de mur à été conservé entre le musée et la rue et la tranchée anciennement remplis de barbelé ou de piège pour les gens tentant de passer le mur transformé en galerie.

Ce musée a été construit et inauguré dans les années 2008-10 est gratuit et ouvert 7j/7 (hors jours fériés particuliers). Il a été inauguré le 6 mai 2010 à l'occasion des 65 ans de la fin de la Guerre.
Il retrace l'histoire de la Gestapo allemande depuis les années 20 jusqu'à l'avènement du nazisme en Allemagne et la mise en place des SA puis des SS.

 
Le siège de la police dans les années 1940, et quelques images du Musées

  
Les principaux bras droits d'Hitler et quelques images propagandes

 
Les jeunesses hitlerienne envoyées dans les "colonies" en 1941

Je vous passe la suite des images du musées car certaines sont assez violentes avec les images photo des fusillades et des meurtres commis par les SS durant la Guerre après la Conférence de Wannsee (janvier 1942, dont nous reparlerons bientôt) et ses décisions concernant "Le Plan de Décision Finale" jusqu'à sa chute à la mort d'Hitler et de la plupart de ses bras droits.

C'est un musée très dur moralement à visiter, mais pour ceux qui comme moi sont fascinés par cette période de l'Histoire Européenne (puisque oui on nous en parle très très mal en Histoire), je vous recommande ce Musée qui est très didactique, ludique et surtout qui trace une version de l'histoire tout à fait complète concernant cette période. 
Si vous avez une classe de Terminale à emmener à Berlin => C'est là bas !